Jacaranda de Lisbonne : Le flamboyant bleu

0

Qui est déjà passé par Lisbonne au mois de Juin, garde certainement le souvenir parfumé du basilic et des sardines grillées, des couleurs vives des Fêtes Populaires, et tout spécialement du bleu…. Bleu du Tage, bleu du ciel et des branches fleuries de près de 2000 arbres qui ornent les avenues de la ville: les jacarandas, ou plutôt le  » Jacaranda de Lisbonne  » (et bien oui, il est devenu le notre !).

 

D’où provient le Jacaranda ?

Jacaranda de LisbonneLa floraison de cet arbre natif de l’Amérique du Sud, au nom d’origine Tupi, signifie pour les Lisboètes que l’été approche. Arbre exubérant dont les fleurs varient entre nuances de mauve et de bleu, au gré de la lumière.

On ne sait pas exactement quand et comment le flamboyant bleu (ou jacaranda mimosifolia, la plus commune des 800 espèces de ce Bignoniaceae répandues dans le monde) a été introduit au Portugal.

Le jacaranda de Lisbonne couvre de vastes zones de la capitale (surtout le Parque Eduardo VII, le Largo do Carmo, le Príncipe Real et les Avenues 5 de Outubro et D. Carlos I) et enchante ceux qui le croisent.

 

Qu’est-ce que le Jacaranda ?

Jacaranda de LisbonneLe jacaranda lisboète est une plante essentiellement d’agrément, très utilisée pour l’arborisation urbaine car sa racine pousse vers le bas, et n’endommage pas la chaussée alentour. Cet arbre pouvant atteindre 15 mètres de hauteur, perd toutes ses feuilles en hiver et fleurit de façon abondante et magnifique au début de l’été.

Il pousse et se propage facilement sous climat doux (tropical et subtropical), par la propagation de graines
contenues dans des cosses, véritables capsules en bois dont la  forme de coquillage inspire certains artistes, qui les transforment en boucles d’oreilles et autres parures écologiques. Mais de nombreuses espèces de jacaranda sont source de richesse pour les pays qui les produisent car elles donnent les bois les plus fins (comme le pau-rosa, le pau-santo, le pau-preto) utilisés pour la fabrication de mobilier de luxe et d’instruments de musique.Pour cette raison, le jacaranda court malheureusement le risque d’extinction, son abattage – mu par l’ambition matérielle – se faisant de façon non planifiée et sans souci de reforestation, alors que cet arbre prend de longues années pour atteindre sa maturité.
Fruit du temps – et des changements infligés au climat -, cette année, les jacarandas ont fleuri plus tôt à Lisbonne. Asseyez-vous là, sur un banc de jardin, et plongez dans le bleu flamboyant… 
D’autres articles susceptibles de vous intéresser :
Partager.

À propôs de l'auteur

Laisser une réponse